lundi 28 novembre 2016

Récit du voyage et Marché de Noël





Vous étiez une centaine de personnes au Kruguel hier soir pour découvrir le récit de notre voyage humanitaire 2016.

Votre attention tout au long du récit, vos éclats de rire à l'énoncé des différentes péripéties du voyage et les larmes que vous avez discrètement essayées, nous ont beaucoup touchés.

Nous serons présents sur le marché de Noël de l'école Sainte Marie et des défis de Morgann dimanche prochain avec un petit stand d'objets vietnamiens.

Bonne semaine à tous et à dimanche prochain au Kruguel !




dimanche 30 octobre 2016

Rendez-vous à Lampaul-Plouarzel le 27 novembre

Bonjour à tous,

Vous avez été très nombreux à suivre sur ce blog, le début de notre voyage humanitaire 2016 au Vietnam et nous vous remercions chaleureusement pour l'intérêt que vous portez à " l'école des rizières".

Pour la suite du récit, nous vous donnons RDV à Lampaul Plouarzel le dimanche 27 novembre.

A 16h00, nous ouvrirons les portes du Kruguel pour un café/gâteau autour de photos du Vietnam et de notre "petit" marché de Noël.


A 17h00, nous débuterons le récit de notre périple vietnamien.

Nous partagerons avec vous, les préparatifs de ce voyage humanitaire et nous vous présenterons les actions humanitaires menées en 2016 (construction d'une école, distribution de livres, blousons, polaires, construction d'une route, distribution de sacs d’engrais dans les villages).

Nous vous raconterons également notre immersion totale dans deux petits hameaux montagnards peuplés respectivement par des minorités Nhung et Dao rouge ( notre quotidien dans les familles, nos journées dans les rizières, la vie au village...).

*  Un voyage inoubliable, au cœur de paysages de toute beauté, à la rencontre d'un peuple chaleureux ancré dans sa tradition.
* Un voyage bouleversant, fait de rires et de larmes, dont nous tenterons de vous restituer l'intensité avec des mots simples et de belles images.


Vers 18h30, ouverture du marché de Noël et de la buvette.


Pour financer nos futurs projets, nous proposons de fixer l'entrée à 3€/adulte (gratuit pour les enfants).



lundi 12 septembre 2016

L'inauguration de l'école de Xin Chai



Nous sommes le vendredi 1er juillet 2016, et c'est ce matin que notre école sera inaugurée.



Nous ne savons pas ce qui va se passer, mais dans un village aussi isolé, nous imaginons qu'une inauguration doit être un événement d'une extrême simplicité.

Pour présider les festivités aux cotés des autorités, j'ai prévu une jolie robe colorée, mais depuis mon arrivée, toute la misère côtoyée me laisse un goût amer, que j'ai du mal à digérer. Alors ce matin, je n'ai pas envie de me pomponner, d'afficher un quelconque sentiment de "supériorité" au milieu des familles du village qui vont se déplacer. C'est avec une paire de baskets et un pantalon de randonnée, que je souhaite le plus simplement possible, me présenter. 



A mon arrivée, je suis intimidée par la tournure que semble prendre cette journée. Deux chaînes de télévision se sont déplacées et une grande banderole a été installée. Je suis touchée d'y lire le nom de la commune du Finistère, où je réside depuis une vingtaine d'années. 




Une table d'honneur a été dressée, et des chanteurs de variété, donnent un concert auquel tout le village est convié.

Tous les villageois endimanchés, se sont rassemblés dernière les responsables politiques locaux, et nous sommes invités à nous installer sur les chaises, qui nous sont réservées.












Le moment des discours est arrivé. Monsieur Chung, (Vise président du Comité Populaire de Hoang Su Phi) se lance le premier. Mr Duc (président du Comité populaire de Chien Pho), viendra ensuite lui succéder. C'est à présent à mon tour de parler. Grâce à Huong, la traduction est simultanée. 


Monsieur Chung


Monsieur Duc




Pour que l'inauguration de l'école soit une très belle journée, des partenaires extérieurs sont venus se joindre à nos projets. 
Grâce, à l'ONG Save the Children, 150 livres illustrés ont été, par notre intermédiaire, remis aux enfants défavorisés. La directrice les a collectés pour les remettre aux écoliers à la rentrée. 


 

 

Grâce à la chaine VTV4 qui a filmé notre journée, les 9 enfants les plus pauvres du village auront leurs frais de scolarité pris en charge pendant quelques années. Long, le petit garçon à qui nous avons offert une chèvre, fait parti des écoliers qui bénéficieront de l'aide apportée. 


Remise du chèque de prise en charge des frais de scolarité


Comme son papa, Long à gauche sur la photo, a porté toute la journée l'épaisse doudoune que nous lui avons donnée.

La société Thach Rau Cau a, quant à elle, clôturé la matinée en offrant à chaque enfant, des cartons de bonbons et des lots de cahiers. 


 

Au micro, l'animateur, nous demande soudain de venir chanter. Nous n'avons rien préparé et nous sommes bien embarrassés.




Au milieu des tuniques vertes et bleutées, notre regard est soudain attiré par une couleur que nous avons peu croisée depuis notre arrivée.
C'est la maman de Long, avec une veste que nous lui avons donnée. Grâce à la chèvre, une nouvelle vie a débuté pour sa famille, et pour afficher sa gaieté, c'est en rose qu'elle s'est déplacée. Le titre de notre chanson vient d'être trouvé : C'est pour elle que nous entonnons : La vie en rose (que nous lui souhaitons).

La maman de Long

Pendant que deux plaques sont scellées en souvenir de l'ESCOLE que nous avons financée, les institutrices sont parties se changer. Elles reviendront avec une longue banderole rouge, très rafinée.


  

Je suis entraînée par les personnalités qui visiblement, vont la couper. Huong n'est plus à mes côtés et sans traduction, je ne sais pas comment procéder. 

Une musique entraînante est lancée, et c'est avec beaucoup de fébrilité, que je coupe le ruban satiné séparant les deux jeunes femmes qui se tiennent à mes côtés.





Dans les classes, de grandes tables ont été dressées et les invités sont à présent conviés à entrer.
De nombreux plats vont se succéder, mais nous ne trouvons pas le temps de manger. 

Tous les convives souhaitent trinquer à l'école que nous avons financée et devant nos tables, un véritable défilé d'invités brandissant de petits verres d'alcool de riz, vient de débuter.

Nous sommes un peu inquiets : Comment leur faire honneur, sans rentrer trop fatigués ?

A la fin du déjeuner, une petite sieste est programmée. Notre journée est encore loin d'être terminée. Dès que tout le monde aura récupéré, nous partirons distribuer des sacs d’engrais, dans un petit hameau qui attend avec impatience, notre arrivée...

Résumé en vidéo de cette émouvante matinée.



inauguration de l'école par f1370740087

dimanche 11 septembre 2016

reportage sur l'école des rizières.



Lors de notre récent voyage au Vietnam, nous avons croisé à de nombreuses reprises, les caméras de
chaines de télévision vietnamiennes.

Plusieurs interviews ont ainsi été improvisées au détour des rizières. Un exercice difficile, où il faut  répondre spontanément à des questions que l'on découvre au fil de l'entretien. Ces interviews étant appelées à être sous-titrées en vietnamien, une seule prise était réalisée.

Hier soir, une émission diffusée à 21h00 sur la chaine vietnamienne VTV1, consacrait quelques minutes aux actions de "l'école des rizières" dans la région de Hoang Su Phi.

Le stress d'être interviewée a donné lieu à quelques cafouillages, mais tant pis.  Un seul regret tout de même: le port d'un affreux chapeau vert, bien moins élégant que le chapeau conique de mes nouvelles copines. J'ai vécu comme une énorme chance, le fait de ne pas croiser un seul miroir, pendant une quinzaine de jours et j'en ai bien profité. Le plus difficile dans cette étrange aventure, c'est aujourd'hui de regarder les photos et les vidéos du voyage et de me dire avec du recul : " J'aurai sans doute dû faire plus attention pendant les parties "plus officielles" du séjour...".

Dans le récit de notre voyage sur ce blog, nous sommes encore dans le premier village où nous avons financé la construction de l'école. Le reportage dont vous trouverez le lien ci-dessous a été réalisé dans un autre village où nous avons construit une route.

Étant donné que ce film ne sera peut être plus en ligne au moment où nous vous présenterons cette partie de notre voyage, nous vous proposons d'aller faire un petit tour à la 26ème minute et 30 seconde, pour découvrir en avant première le village de Nam Hong dont nous vous reparlerons plus longuement ultérieurement.

http://vtv.vn/video/phim-tai-lieu-bac-thang-len-tay-bac-171840.htm

dimanche 7 août 2016

La chèvre de Long




Lucie a 20 ans et souhaite profiter de son premier voyage humanitaire, pour mener un petit projet, avec l'argent que sa marraine, lui a confié.

Thien, le chef du village est interrogé, et c'est un petit garçon prénommé Long, qu'il propose d'aider.


Long


Long a 4 ans. Son papa né avec un retard mental très prononcé, a un visage très fermé. Sa maman souffre d'une surdité. Elle peut difficilement s'exprimer.


Papa de Long




Maman de Long



Long, ses parents et Thien le chef du village

     
Long vit dans la montagne, dans une maison reculée. 




Son papa s'occupe du buffle, que son frère lui a confié. Son salaire, c'est la bouse qu'il récupère comme engrais. 
 
La solidarité familiale essaie de fonctionner, mais la situation est bien compliquée, depuis que le grand père de Long est décédé.

5 Km séparent Long de l'école, mais c'est un RDV qu'il n'a jamais manqué. Le chemin qu'il emprunte seul, à travers la forêt, est un véritable danger. Mais il n'a pas le choix: L'école est le seul endroit où il peut parler et où il est certain de pouvoir manger.
 
Une visite à Long est programmée avant le déjeuner. A notre arrivée, nous sommes choqués par la misère constatée. Le papa, qui n'a jamais vu d'étrangers, ne sait pas gérer son émotivité. Il rentre et sort de la maison sans s'arrêter. 
 
Au milieu de la pièce, Long est prostré. Il n'ose plus bouger.




Nous sommes rassemblés autour d'une tasse de thé, lorsque la maman fait son entrée. Thien explique aux voisins qui viennent d'arriver, que nous souhaitons les aider.

Différentes idées sont évoquées, et nous pensons qu'offrir une chèvre, est une très bonne idée. C'est un animal dont il est facile de s'occuper et un petit élevage familial, pourra ainsi être lancé.

Nous redescendons chez Thien pour déjeuner et pendant que nous sommes attablés, il informe les villageois, que nous recherchons une chèvre, à acheter. 

Une famille vient d'arriver avec une chèvre qu'elle propose de céder. 









La chèvre vient d'avoir sa première portée et 5 ou 6 autres peuvent être espérées. Le prix au kilo est annoncé, et c'est à l'aide d'une balance à crochet, que s'effectuera la surprenante pesée.
Nos enfants sont intrigués !
Comment est-il possible de peser, avec un tel objet ?




Le prix de la bête vient d'être calculé, et Lucie est contrariée. Elle n'a que la moitié du budget demandé. Peu importe, l'histoire de Long nous a touchés et nous allons tous nous cotiser pour que ce projet puisse se réaliser. 

La famille de Long vient d'arriver, et à la vu de sa chèvre, le petit garçon est tout excité. Le regard fixé sur le sol, son papa frappe sa poitrine pour nous remercier. La maman ne peut pas parler mais un superbe sourire ne veut plus la quitter. 






Long avec sa nouvelle polaire.

 
Nous sommes attristés qu'autant de misère puisse exister, et nous souhaitons que la famille reparte, avec un gros sac d'engrais. Pour le papa, c'est trop d'émotions à gérer. 




Courbé sous ses 35 kg d’engrais, il part en courant vers la forêt. Nous finirons par le rattraper et par l'aider à porter le précieux sac qu'il ne veut plus lâcher.

Grâce aux vêtements que nous avions apportés, nous avons habillé cette famille pour plusieurs années. 




Le soleil va bientôt tomber, mais nous avons encore le temps de les raccompagner.
La chèvre n'était pas très disciplinée, mais Long a tenu à la guider tout au long du trajet. Entre ces deux là, une belle histoire a débuté. 

Thien nous a promis de veiller sur la chèvre et de s'assurer que la vente des futures portées puisse aider la famille de Long à sortir de son extrême pauvreté. 


Lucie et la chèvre


 La journée est terminée et il faut maintenant rentrer. Dans nos têtes, c'est bien compliqué. Comment quitter ce petit garçon que nous ne pourrons jamais oublier?


Long et sa maman




Il est 20h00 et les invités de Thien viennent d'arriver. 

Même si nos cœurs ont envie de pleurer, ce soir nous allons faire la fête, rire et chanter. 
Nos larmes attendront l’obscurité pour couler, en toute liberté.



La chèvre de Long par f1370740087

mercredi 3 août 2016

Matinée dans les rizières de Xin Chai.



Le soleil vient de se lever et la température atteint déjà 30°. A Xin Chai, tout le monde est réveillé et les rizières grouillent d'activité.








C'est à travers un petit sentier, que nous rejoignons la rizière, où nous allons travailler. 




Il faut parfois sauter à grandes enjambées et s’agripper pour ne pas tomber. Thien assure les passages  compliqués.


Thien (chef du village)

Nous commençons par faire des bottes avec les pousses que nous avons prélevées. Nous les transporterons ensuite, vers la parcelle où nous allons repiquer.
 



 


 


La rizière est enfin à nos pieds. 

Les plus motivés foncent tête baissée. D'autres, intimidés, hésitent à se lancer. Ils ont peur de s'enliser, de se faire piquer, grignoter les doigts de pieds ...

Au bout de quelques minutes, toutes les appréhensions sont dépassées, et nous sommes tous dans la boue, jusqu'aux mollets.






  


  






Le travail est physique, mais pas bien compliqué. 20 cm doivent séparer les lots de 3 pousses que nous devons planter. 
En fin de matinée, nous sommes courbaturés, mais heureux de les avoir aidés. Une pause bien méritée, est improvisée autour d'une tasse de thé.



 
Les femmes avec lesquelles nous avons travaillé, viennent de s'éclipser...



C'est avec de nouvelles coiffes et de belles vestes moirées, qu'elles reviendront nous remercier. 

 
  

 

Avant le déjeuner, nous avons une dernière mission à mener. Thien suggère de ne pas trop tarder. Le programme de notre journée est encore bien chargé...



Matinée dans les rizières par f1370740087